> Plus d'infos sur la résidence European AI Lab

European ARTificial Intelligence Lab 2018-2021

2018 - 2021 Europe Creative

L’Hexagone Scène Nationale Arts Sciences est partenaire du projet European ARTificial Intelligence Lab (nov. 2018 – oct. 2021) financé par le programme Europe Créative de l’Union Européenne et porté par Ars Electronica aux côtés de 12 structures culturelles issues de 11 pays européens.

Partenaires : Autriche (Ars Electronica - leader du projet) , Slovénie (Zavod Kerniskova/Kappelica Gallery), Serbie (Center of promotion of science), Espagne (Laboral Centro de arte y creacion industrial), Irlande (Trinity college/Science Gallery), France (Hexagone Scène Nationale Arts Sciences/ Atelier Arts Sciences - Grenoble - Lieu Unique Nantes), Géorgie (SOU Festival), Belgique (Gluon), Danemark (The culture Yard/Click festival), Grèce (Ariona Hellas SA/Onassis Cultural Center) et Pays-Bas (Waag Society).

Les êtres humains sont d’ores et déjà munis d’outils technologiques intelligents et l’IA a déjà changé notre quotidien. Les dernières avancées en matière d’IA sont stupéfiantes et l’investissement des grandes entreprises les font évoluer de manière exponentielle. Le deep learning, les réseaux de neurones, les algorithmes, les robots, les assistants numériques, les objets connectés sont autant d’innovations technologiques qui vont radicalement transformer nos sociétés et ce, de manière encore inconnue. De ces évolutions, naissent une confrontation nécessaire et des questionnements fondamentaux sur notre identité et notre existence.

Le projet ARTificial Intelligence Lab souhaite proposer au public des sujets de réflexion scientifiques et technologiques liés à l’IA dans l’objectif de contribuer à une société critique et réflexive. Il s’agit de pouvoir explorer et analyser les aspects culturels, philosophiques, psychologiques et spirituels liés aux évolutions que représente l’IA, avec la volonté de dépasser les seuls enjeux technologiques ou économiques. Le Consortium a décidé de mettre en relation des artistes, des centres de recherches et des scientifiques pour réduire le décalage qu’il existe aujourd’hui entre les questionnements politiques et les impacts sociaux que font surgir toutes ces avancées technologiques majeures. Comment pouvons-nous accompagner les citoyens pour qu’ils deviennent des penseurs indépendants et critiques, des esprits ouverts aux innovations tout en ayant le recul suffisant pour interroger leur pertinence ? Comment pouvons-nous faire participer l’ensemble de la société aux décisions politiques relatives à l’art, à la culture et à la science afin que nous puissions tous contribuer à inventer une Europe réflexive, inclusive et durable ?
Les artistes ont la capacité de poser un regard disruptif sur la société et d’inventer de nouveaux usages. C’est pourquoi la place de l’artiste est centrale dans ce projet.

Ainsi, treize acteurs culturels, issus de onze pays européens, proposeront un large panel d’activités artistiques, culturelles et éducatives, se déclinant sous la forme d’expositions, de laboratoires, de performances, d’ateliers, de colloques, de résidences. Ils offrent ainsi une diversité d’approches et de représentations de l’IA.
L’ensemble des propositions favorisera le travail interdisciplinaire, la mobilité transnationale et les échanges interculturels.
Au total, le projet proposera près de 221 activités dont 26 résidences, 22 expositions, 23 ateliers, 9 performances et 32 programmes de conférences.

À Grenoble, ce projet européen se traduira par :

• 1 résidence arts sciences
• 1 nouvelle création sur la scène de l’Hexagone
• 2 séminaires professionnels
• 2 conférences internationales
• 8 dispositifs pour EXPERIMENTA, LE SALON
• 36 actions culturelles